Sports nautiques intérieurs

Il existe également quelques sports nautiques dans les eaux intérieures qui non seulement promettent de se rafraîchir en été, mais sont surtout très amusants.

Dans ce qui suit, on va vous présenter quelques sports nautiques intérieurs.

1. Ski nautique et wakeboard

En ski nautique, vous êtes tiré sur l’eau par un bateau relié à une corde.

Même si le mouvement réel est effectué par le bateau, le ski nautique fait appel à de nombreux muscles.

Les stimuli d’entraînement sont principalement dits statiques et souples, de sorte que les débutants ressentent souvent une forte douleur musculaire après la première fois. Sinon, le risque de blessure est faible, car dans ce pays, on a tendance à skier à une vitesse lente.

Le wakeboard est une évolution du ski nautique.

Contrairement au ski nautique classique, le coureur se tient de côté par rapport au sens de la marche.

Les coureurs avancés sont tirés par un bateau à moteur.

2. Aviron, kayak et canoë

L’aviron et le canoë ou le kayak sont des activités plus tranquilles.

Cependant, ces trois sports doivent être appris, car sinon vous tournerez constamment en rond ou vous deviendrez un point dangereux pour le trafic maritime et donc aussi pour vous-même.

Il est également important de ne pas tirer sur le “dos rond”.

Vous trouverez des cours d’initiation dans les clubs de sport appropriés, où vous pourrez louer des bateaux adaptés moyennant une redevance.

Contrairement à la croyance populaire, les “sports de pagaie” ne font pas uniquement appel aux parties supérieures des muscles.

En aviron, par exemple, 70 % de la force provient des jambes. Il s’agit donc d’un sport du corps entier dans le meilleur sens du terme.

3. Rafting : descente d’une rivière en furie

Certains clubs de canoë proposent également le rafting.

Le rafting est un sport d’action qui se pratique surtout en groupe, où l’on descend des rivières plus ou moins déchaînées dans un bateau gonflable.

Grâce à des mesures de sécurité plus strictes, le risque d’accident en rafting a considérablement diminué ces dernières années.

Des compromis ont également été trouvés avec les défenseurs de l’environnement et les pêcheurs à la ligne qui voyaient leurs intérêts entravés par les canoéistes en eaux vives.

4. La pêche

Si le rafting est plutôt axé sur l’action, les chasseurs de pêche préfèrent se créer des oasis de paix et de tranquillité avec la tranquillité de la pêche.

Dans ce pays, la pêche n’est normalement autorisée qu’après avoir passé un test de pêche, mais dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale et le Schleswig-Holstein, on peut également lancer la canne, sans test d’aptitude, après avoir acheté un permis de pêche touristique temporaire.